Nouvelles Israël aujourd'hui

dernières nouvelles en provenance d'Israël en français

Évacuation forcée des habitants Амоны accompagnée d’affrontements

Les autorités de police passent de l’opération d’évacuation «jardin clos-2» sur l’expulsion de résidents de l’avant-poste d’Amon et de démantèlement du village. On a supposé que l’opération va durer plusieurs heures et se termine à la tombée de la nuit.

Dans la nuit, des montres, des militants, se trouvant sur le territoire de l’avant-poste, a reçu le dernier briefing des chefs d’état-major de la protection Амоны. Selon les instructions, aucun des habitants ne devait pas quitter la maison volontairement et doit apporter aux forces de sécurité de la résistance passive. Cependant, les colons ont reçu une ordonnance de s’abstenir de la violence. Dans le cas de la détention, les jeunes à choisi de ne pas répondre à des questions et de chercher une rencontre avec les avocats des droits de l’homme de l’organisation «Хонену».

— «Jardin clos-2»: l’évacuation de l’avant-poste d’Amon. Photoreportage

LA CHRONOLOGIE DES ÉVÉNEMENTS

00:00-11:00. La force de l’armée, des douanes et de la police arrivent dans le secteur Амоны et bloquent. Des négociations sont en cours avec les colons et leurs dirigeants sur les possibilités d’évacuation volontaire des habitants. Au total, les profits d’environ 3 mille policiers. Selon diverses sources, pour assurer la sécurité lors de l’opération ont été impliqués dans les cinq à huit bataillons de Tsahal. Dans le bourg d’Amon à la veille de l’évacuation rassemblé plus d’un millier de colons et de la droite les militants. Beaucoup d’entre eux barricadé dans les maisons.

11:00. La police a annoncé le début de l’opération. Les opposants à l’expulsion d’être mis de l’huile sur la route menant à la porte du village et ont installé des barricades pour bloquer le chemin d’accès à la police. Plusieurs jeunes ont jeté des pierres en direction des policiers.

13:00. La police et les défenseurs du village sont apparues lors de la collision. L’un des collaborateurs de la police a été facilement blessé jeté dans elle fait l’objet. Elle reçu l’aide médicale de l’aide sur les lieux. Elle a reçu des informations indiquant qu’un membre du personnel de la police des frontières a refusé d’exécuter l’ordre, les militants du mouvement de peuplement se sont félicités de son refus.

La police a déclaré que «les anarchistes» ont appliqué des produits chimiques, qui ont causé une sensation de brûlure dans les yeux de plusieurs agents de police. Victimes d’assistance.

Arrêtés au moins sept personnes, a une résistance à la police.

Le groupe de la police ont commencé à entrer dans les maisons des habitants. De nombreuses entrées ont été barrés, certains avocats ont grimpé sur les toits des maisons. Les «jeunes des collines» a été incendiée par des poubelles à l’entrée du village.

14:00. À jérusalem, l’hôpital Hadassah Art et-Цофим» ont été livrés huit touchés lors de l’évacuation de l’avant-poste d’Amon à Samarie. Des hôpitaux signalent que l’une des victimes, un homme de 28 ans, a reçu de légères blessures. Deux autres, le personnel de la police, il a fallu de l’aide médicale en raison de l’hypothermie. Encore cinq agents des services frontaliers ont été transportés à l’hôpital avec des contusions et des ecchymoses. Dans le même temps, le service de presse de la police signale au moins 10 victimes à la suite de la pulvérisation de défenseurs de Амоны chimique des outils de «l’Économie».

16:00. Au total, pas moins de 15 policiers ont été légèrement blessés et blessures lors d’une opération d’évacuation de l’avant-poste d’Amon, rapporte le service de presse de la police. Dans un communiqué officiel dit que dans jérusalem, hôpital Hadassah r-Цофим» et «Hadassah Ein Karem livrés 11 policiers qui ont été blessés abandonnés à eux des pierres, des bouteilles et d’autres objets, mais également souffert à la suite de la pulvérisation de produits chimiques nocifs.

Confirmé la détention de quatre émeutiers. Des dizaines de fauteurs de troubles ont été expulsés par la force au-delà de Амоны.

Jusqu’à ce que évacués seulement neuf familles, dont 33 enfants.

— Discuter sur la page NEWSru.co.il en Facebook

Évacuation forcée des habitants Амоны accompagnée d’affrontements 01.02.2017

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники
Dernières nouvelles en provenance d'Israël en français © 2010-2015