Nouvelles Israël aujourd'hui

dernières nouvelles en provenance d'Israël en français

La «guerre des nerfs»: la confrontation de Tsahal et du djihad Islamique

L’amélioration de la préparation de Tsahal à repousser les probables attaques de la bande de Gaza – un des thèmes principaux, non seulement en israël, mais aussi dans les MÉDIAS palestiniens.

Le soir du 13 novembre israélien d’etat à la chaîne de télévision «Caen 11» a rapporté, citant des sources dans le «djihad Islamique», que c’est un terroriste groupement ne va pas attaquer des cibles en Israël, pour ne pas mettre en danger la population de la bande de Gaza.

Cependant, sur le site «les Brigades d’El-Кудса», le commandement de l’aile du jihad Islamique», l’un des principaux matériaux reste de la déclaration du leader de cette organisation, Khaled al-Bašta, qui, le soir, 12 novembre dans une interview libanais à la chaîne de télévision «Al-Маядин», a déclaré: «Notre bataille avec l’entité sioniste formation continue, le meurtre d’un de nos combattants ne restera pas impuni». Selon lui, «le compte peut être fermé la réponse».

À en juger par le fait que TSAHAL a déployé le système dôme de Fer» dans le centre du pays, les militaires estiment haute probabilité de tentatives de tirs de roquettes sur Tel-Aviv et de Jérusalem à Gaza.

À cet égard, nous notons que, parmi les 12 militants du djihad Islamique tués le 30 octobre par la destruction d’un tunnel de Tsahal à la frontière de Gaza et la détonation de munitions lors de la réalisation d’une opération de sauvetage, ont été seigneurs de la guerre d’Arafat, Abou Маршид et Hasan Abu Хаснин. Abou Хаснин considéré comme l’un des plus réputés des «spécialistes des fusées» de ce groupe, car c’est le 8 juillet 2014 responsable du premier lancement de la fusée «djihad Islamique, Tel-Aviv (à l’époque a été missile «Фурак-73», produite dans la bande de Gaza, elle a été renversée par le système de défense «dôme de Fer»).

Le 2 novembre, «la Brigade d’El-Кудса» a publié une vidéo intitulée «l’Heure vient», où a été montré pour la formation de spécialistes des fusées et des tireurs d’élite à tirer sur des cibles sur le territoire d’Israël.

Dans les publications israéliens et palestiniens, les MÉDIAS de la situation est évaluée comme la «guerre des nerfs»: «le jihad Islamique» déclare son intention de venger «des martyrs», l’armée israélienne et les politiques parlent de la préparation dur de répondre à toutes les provocations. Ce faisant, les autorités Israéliennes déclarent expressément: en cas de tirs de roquettes à partir de Gaza et la réponse des coups sera marquée non seulement par le djihad Islamiste, mais le Hamas, qui contrôle le secteur.

Rappelons que dans la nuit du 13 novembre, dans le village d’Arab, près de Jénine, l’armée israélienne a arrêté la Tariqa Каадана, chef de la branche locale du djihad Islamique. La dernière fois Каадана ont été arrêtés en mai 2011. La saisie ne peut être associé à des menaces «du jihad Islamique» de commettre un attentat sur le territoire d’Israël comme un acte de vengeance pour la mort de combattants dans le tunnel à la frontière de Gaza, dévastée par les militaires israéliens.

— Discuter sur la page NEWSru.co.il en Facebook

La «guerre des nerfs»: la confrontation de Tsahal et du djihad Islamique 14.11.2017

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники
Dernières nouvelles en provenance d'Israël en français © 2010-2015