Nouvelles Israël aujourd'hui

dernières nouvelles en provenance d'Israël en français

Ministérielle, la commission a adopté à l’unanimité la loi sur la lutte contre la pornographie

Le dimanche 30 octobre, ministérielle de la commission des lois a adopté à l’unanimité le projet de loi, qui prévoit le blocage de l’accès libre d’israël порносайтам et des jeux à travers les ordinateurs et les téléphones portables. Les initiateurs de ce projet de loi cette fois étaient des députés Miki Zohar (Likoud) et Shuli Муалем («Byte Yehudi»).

Cette commission est composée de la ministre de la justice Айелет Shaked («Octets Yehudi»), le ministre du tourisme, Ярив Levin (Likoud), le ministre des finances, Moshe Кахлон («Кулану»), le ministre de l’agriculture Uri Ariel («Octets Yehudi»), le ministre des affaires religieuses David Azoulay (SHAS), le ministre chargé des retraités Gila gamliel dit (Likoud), le ministre de la culture et des sports Miri Regev (Likoud), ministre de la science Ofir Акунис (Likoud), le ministre de l’environnement Zeev Elkin (Likoud), ministre de l’infrastructure Yuval Штайниц (Likoud), le ministre de la santé Yaakov Лицман («Яадут hatorah), le ministre de l’immigration et de l’intégration Sofa Landwehr (NDI) et le ministre de la construction Yoav Galant («Кулану»).

L’approbation par une commission ministérielle ne signifie pas l’adoption de la loi, qui doit être approuvé par la Knesset.

Ce projet de loi propose d’introduire la pratique, où l’utilisateur souhaitant entrer sur ces ressources, devra s’adresser à un fournisseur de la demande d’accès, et le fournisseur devra s’assurer que la demande présentée par un adulte.

Selon le député Zohar, le projet de loi prévoit la protection des enfants contre les indésirables contenu de l’internet.

À propos de «la loi sur la pornographie», qui préparaient le Zohar et Муалем, il est devenu connu en décembre dernier.

Ce genre de proposition n’est pas la première fois mis en avant dans le titre des projets de loi à la Knesset. En décembre 2013, le siècle, le député du parti «Israël Notre maison» Orly Levi Абекасис a lancé le projet de loi sur le blocage de l’accès à des sites qui appellent à la violence, contenant de la pornographie et d’autres matériaux qui peuvent nuire aux enfants». Ce projet de loi a été approuvé à la commission interministérielle de droit, et adopté en première lecture, mais, finalement, n’a pas été adopté.

Il y a trois ans, le problème de «la pornographie sur internet» ont été surpris par deux groupes de députés, en travaillant à deux similaires de la législation. Alternative (mais très similaire à) le projet de loi développé Пнина Тамно-Chateau (Yesh Atid), Orit C («Octets Yehudi») et Joël Развозов (Yesh Atid).

Il y a huit ans, un député Amnon Cohen (SHAS) a présenté le projet de loi, en vertu de laquelle chaque fournisseur d’accès à internet serait tenu de fournir à ses clients un service de filtrage «contenu inapproprié» (la pornographie, la violence, les casinos en ligne). «La loi de Cohen» qui impose des fournisseurs d’informer tous les clients au sujet de l’apparition d’un nouveau service et de leur offrir de l’utiliser. Le ministère de la communication d’Israël, alors dirigé par Ariel Attias (SHAS), a activement soutenu le projet de loi de Cohen. À l’initiative du ministère prévu de former une commission spéciale, qui a recensé les ressources dont l’accès peut être fermé à l’aide de matériels et de logiciels du fournisseur, si le client souhaite bénéficier d’un service de filtrage de l’information. Ce projet de loi n’a pas été soutenu par la Knesset.

Par la suite, une loi a été adoptée Alex Miller («Israël Notre maison»), qui permet aux fournisseurs, à la demande du client pour bloquer l’accès à des sites pornographiques. En 2012, le député de NDI Léa Шемтов a proposé de faire le blocage des sites obligatoire, mais la proposition avait été faite peu de temps avant les élections parlementaires, et n’a donc pas été examinée à la Knesset.

Sur le territoire de la bande de Gaza et la cinquième année fournisseurs d’accès bloquent les «indésirables pour l’utilisateur du contenu». L’ordonnance a été publiée le 30 août 2012, le ministère de l’information dans le gouvernement du HAMAS. Selon le ministre de l’information Oussama al-Исауи, cela a été fait pour protéger «la société palestinienne».

— Discuter sur la page NEWSru.co.il en Facebook

Ministérielle, la commission a adopté à l’unanimité la loi sur la lutte contre la pornographie 31.10.2016

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники
Dernières nouvelles en provenance d'Israël en français © 2010-2015