Nouvelles Israël aujourd'hui

dernières nouvelles en provenance d'Israël en français

Ronen Bergman dans une interview à Der Spiegel: un représentant du mossad a tué pas moins de 3000 personnes

Après les messages que israélienne externe de l’intelligence un représentant du mossad a aidé allemand des services de renseignement dans la divulgation d’un réseau d’agents iranien «du corps des gardiens de la révolution Islamique» en Allemagne, l’édition de Der Spiegel a publié une interview avec le journaliste Роненом Dernier, considéré comme un spécialiste de l’histoire israélienne de renseignement.

Le discours dans la publication va sur le nouveau livre de Bergman «Rise and Kill First: The Secret History of Israel’s Targeted Assassinats» («lève-Toi et tue-le premier: l’histoire secrète d’israël éliminations»), qui sera en vente à la fin de janvier.

Dans cette interview, 45 ans, Ronen Bergman – journaliste du grand quotidien israélien yediot Aharonot» sur les thèmes de l’armée et du renseignement, avocat, auteur d’une thèse de doctorat sur «Мосаде», soutenu à l’université de Cambridge dit qu’à la suite des opérations du Mossad au total ont tué pas moins de 3.000 personnes. Il note qu’il ne s’agit pas seulement des «objectifs», mais aussi sur d’autres innocents qui se trouvaient «au mauvais endroit, au mauvais moment».

À cet égard, Bergman mentionne la «seconde intifada» (à partir de l’automne 2000 à 2005), quand parfois «заказывались» quatre à cinq «points ликивдаций» par jour, généralement dans le but de détruire les militants du Hamas.

Selon Ронена Bergman, la protection de l’état juif a exigé une attitude particulière à l’ennemi, et parce Abdel Gamal Nasser, Yasser Arafat, Saddam Hussein, Mahmoud Ahmadinejad «приравнивались à Hitler», et donc à leur égard, on pensait facultatif à respecter les lois internationales.

Interview de Bergman Der Spiegel a déjà citent de nombreux arabes et iraniens MÉDIAS.

— Discuter sur la page NEWSru.co.il en Facebook

Une brève histoire de liquidations les dirigeants de la terreur
(archives NEWSru.co.il)

Juillet 1972. Le liban. Tué Hasan Fayez Канафани – chef du front Populaire de libération de la Palestine».

Octobre 1972. L’italie. Éliminé Abdel Ваиль Зуайтер – représentant de l’OLP à Rome.

Janvier 1973. France. Éliminé, Mahmoud al-Хамшари – représentant de l’OLP à Paris.

Janvier 1973. Chypre. Détruit militant du «septembre Noir» Hussein Abul-Jair.

Avril 1973. France. Éliminé l’un des dirigeants de l’OLP Basile Ai-Кубайши.

Avril 1973. Le liban. Détruit trois le chef de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP) – Yusuf an-Najjar, Kamal Адуан et Kamal Nasser.

Avril 1973. Chypre. Éliminé de l’activiste de l’OLP Musa Abu Zayd.

Mai 1973. La norvège. L’échec de la tentative d’élimination de Ali Hassan Саламэ.

Juillet 1973. France. Détruit le commandant de «septembre Noir» Mohammed Будиа.

Janvier 1979. Le liban. Détruit Ali Hassan Саламэ, спланировавший la capture des athlètes israéliens lors des jeux Olympiques de Munich (1972).

Juillet 1979. France. À Cannes, tué le militant de l’OLP satin texte Мухсен.

Avril 1988. Tunisie. Détruit Khalil al-Wazir (Abou Jihad), l’un des dirigeants de l’OLP et vice-Arafat.

Février 1992. Le liban. Détruit le chef du Hezbollah, cheikh Abbas Мусауи.

Octobre 1995. L’île de malte. Détruit le chef du djihad Islamique, Fathi Шкаки.

Janvier 1996. Bande de gaza. Détruit «l’ingénieur du Hamas» Yahya Айяш.

Septembre 1997. La jordanie. L’échec d’une tentative d’un leader du Hamas, Khaled Mechaal.

Juillet 2001. Naplouse. Au cours d’une opération spéciale tué Salah Дарваз – le chef du Hamas.

Juillet 2001. Naplouse. Éliminé Jamal al-Mansour – le chef du Hamas en Cisjordanie.

Août 2001. Ramallah. Détruit le leader du «front Populaire de libération de la Palestine» Abu Ali Mustafa.

Novembre 2001. Naplouse. Éliminé Mahmoud Abu Хануд – chef des Brigades Изеддина al-Qassam (HAMAS) sur la rive Ouest.

Janvier 2002. Tulkarem. Détruit le leader de la «Brigades des martyrs d’Al-Aqsa» (FATAH) Райед Karmi.

Juillet 2002. Bande de gaza. Détruit le chef du Hamas Salah Шхадэ.

De septembre 2002. La Bande De Gaza. L’échec d’une tentative d’un leader du Hamas Mohammed Дэйфа.

Novembre 2002. Jénine. Détruit le chef du djihad Islamique Ийяд Савалхэ.

Février 2003. Bande de gaza. Détruit le chef du Hamas Ibrahim Макадмэ.

Juin 2003. Bande de gaza. L’échec d’une tentative d’un leader du Hamas Abd al-Aziz ar-Рантиси.

Août 2003. Bande de gaza. Détruit le chef du Hamas, Ismaïl Abou Шанаб.

De septembre 2003. Bande de gaza. L’échec de la tentative d’élimination du cheikh Ahmed Yassine.

Mars 2004. Bande de gaza. Éliminé le chef spirituel du Hamas, cheikh Ahmed Yassine.

Avril 2004. Bande de gaza. Détruit le chef du Hamas Abd al-Aziz ar-Рантиси.

Septembre 2004. Damas. Éliminé idéologue du Hamas, cheikh Иззадин Subhi al-Khalil.

Décembre 2005. Bande de gaza. Détruit le leader des «Comités de résistance populaire» Mohammed Arkan.

Mars 2006. Bande de gaza. À la suite de l’explosion d’une voiture tué le chef des «Comités de résistance populaire» Khalil al-Cook («Abu Yusuf»). Les palestiniens affirment: il a été détruit par les israéliens. L’enquête n’est pas terminée.

En mai 2006. Bande de gaza. Détruit le chef du djihad Islamique, Mohammed Дахдух.

Juin 2006. Bande de gaza. Détruit le leader des «Comités de résistance populaire» Imad Azalée.

Juin 2006. Bande de gaza. Éliminé le leader des «Comités de résistance populaire», l’adjoint du chef palestinien MIA Jamal Самхадана.

Juillet 2006. Bande de gaza. Grièvement blessé le chef des combattants du HAMAS Mohammed Дэйф. Selon les informations officielles, il a survécu, son emplacement est inconnu.

Janvier 2009. Bande de gaza. Au cours de l’opération «plomb durci» détruit Nizar Ryan, le mufti de commandement de l’aile du HAMAS.

Janvier 2009. Bande de gaza. Dans le cadre de l’opération «plomb durci, qui a éliminé l’un des leaders du HAMAS, le chef de la «MIA» Said Сиям.

De mai 2009. Hébron. Dans le cadre d’une opération d’infiltration éradiqué le chef des combattants du Hamas Abd al-Majid Дудин, cache à l’âge de 14 ans.

Janvier 2010. Dubaï (ÉMIRATS arabes unis). Éradiqué le coordonnateur du Hamas, Mahmoud al-Мабхух.

De juillet 2010. Нусейрат, Gaz. Détruit le chef des combattants du Hamas Isa al-Батран, «Abou Билаль».

Août 2011. Bande de gaza. Détruit la diplomatie des Comités de résistance populaire» Kamal Нейраб.

De mars 2012. Bande de gaza. Détruit la diplomatie des Comités de résistance populaire» satin texte d’el-Casey, «Abou Ibrahim».

Novembre 2012. Bande de gaza. Détruit le chef de Brigades Изаддина al-Qassam (HAMAS) Ahmad-Jaabari.

Août 2014. Bande de gaza. Détruits «les généraux du HAMAS» ra’ad al-Atar, Muhammad Abu Шамлэ et Mohammed Barhoum.

Février 2016. Sofia. Tué par un des leaders du FPLP Oumar Naif Hassan Matar.

Décembre 2016. Tunisie. Tué par un ingénieur авиастроитель le HAMAS Mohammed al-Зауари.

Remarque:

Dans des sources arabes appelé encore une multitude de noms de dirigeants palestiniens radicaux organisations, aurait liquidé les services de renseignement d’Israël. Cependant, la direction à «Mossad» à plusieurs reprises souligné que, souvent, les dirigeants palestiniens se trouvaient les victimes d’une guerre civile. Ainsi, par exemple, les combattants d’Abou Nidal («le conseil Révolutionnaire du FATAH») ont commis de nombreux meurtres de dirigeants de l’OLP (dans certains cas, sous les ordres directs de Yasser Arafat). Parmi eux ont été tués par: Said Hamami (Londres, janvier 1978), Ali Yassine (Koweït, juin 1978), Izeddin al-Калак (Paris, août 1978), Yusuf Moubarak (Paris, janvier 1980), Naim Khader (Bruxelles, juin 1981), Isam Сартауи (Lisbonne, avril 1983), Salah Khalaf (Abou Эйяд) (janvier 1991) et d’autres.

— Discuter sur la page NEWSru.co.il en Facebook

Ronen Bergman dans une interview à Der Spiegel: un représentant du mossad a tué pas moins de 3000 personnes 20.01.2018

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники
Dernières nouvelles en provenance d'Israël en français © 2010-2015