Nouvelles Israël aujourd'hui

dernières nouvelles en provenance d'Israël en français

Une «journée de colère»: les troubles en Judée, en Samarie et à Gaza

Le jeudi 7 décembre, les actions de protestation ont passé sur la bande de Gaza, Hébron, Naplouse et d’autres localités de l’autorité Palestinienne, ainsi que dans la Vieille ville de Jérusalem. Des sources palestiniennes signalent plus d’une centaine de victimes à la suite d’affrontements avec les soldats israéliens et la police.

— La «journée de la colère» de l’autorité Palestinienne et à Jérusalem. Photoreportage

Plusieurs centaines de jeunes arabes du matin se trouvaient près de la porte de Damas à Jérusalem. Ils ont jeté des pierres et des bouteilles d’eau en israël, des soldats et des policiers, ainsi que scandaient anti-israéliennes et scandé des slogans contre. Le service de presse de la police a annoncé l’arrestation de trois personnes. À 17:00 à la station de radio «Can Bet» a renvoyé que la situation près de la Vieille ville est sous contrôle.

Les collisions avec les soldats israéliens se sont produites dans Шуафате. Les forces de sécurité ont été obligées d’utiliser des armes non létales pour la répression des manifestations. Selon les informations de sources palestiniennes, d’une balle en caoutchouc dans la tête a été blessé un enfant de cinq ans.

Sur la place des Martyrs à Naplouse ont organisé un rassemblement sur lequel est intervenu le gouverneur de la ville de Akram Rajoub. Agence de presse Safa signale qu’il appelait «protéger Jérusalem, comme les palestiniens ont défendu le mont du Temple contre les tentatives d’Israël d’imposer sa souveraineté sur la mosquée d’Al-Aqsa».

Selon les informations de Safa, à Hébron, les soldats ont appliqué des balles en caoutchouc, des chocs de grenades de gaz lacrymogène contre des arabes, des lanceurs des pierres. Plusieurs émeutiers ont demandé une aide médicale en raison de «l’empoisonnement au gaz lacrymogène», ainsi qu’avec des contusions, quelques obtenues lors de la bagarre avec la police des frontières et des soldats.

Des affrontements entre les militaires et les arabes, il y a aussi dans хевронском le quartier dans le quartier de Bab-az-Завия.

À Ramallah, les participants à la marche de protestation ont condamné l’Egypte et l’Arabie saoudite, qui, à leur avis, pas assez activement défendu les intérêts du peuple palestinien devant la maison Blanche. Lors de la manifestation même sonné à la déclaration que «la déclaration de donald Trump sur Jérusalem» est le résultat d’un «collusion américains arabes fonctionnaires».

Le service de presse du ministère de la défense a indiqué que, en raison des émeutes qui ont éclaté dans le quartier de PPC «Gilboa» le travail d’un barrage suspendu.

Près du village d’Al Бира les arabes ont brûlé des pneus, ont jeté des pierres en passant les transports et bloqué des routes.

Dans la bande de Gaza, des hommes armés du FATAH ont appelé «ses frères de Judée et de Samarie» résister «оккупационным troupes», notant que la préférence devrait être accordée à la lutte armée.

Porte-parole du djihad Islamique à Gaza Daoud Шахад a appelé les NATIONS unies en réponse à la reconnaissance des états-UNIS de Jérusalem comme capitale d’Israël d’annuler les accords d’Oslo et de tous les accords, qui étaient jusqu’à aujourd’hui, les relations entre Israël et l’autorité Palestinienne.

18:13 à 18:14 a été tenté des tirs de roquette d’Israël. La sirène du système «Цева de l’Enfer» ont sonné dans les agglomérations des conseils régionaux de Hof Ashkelon et de Shaar haneguev. Le service de presse de Tsahal a indiqué qu’elle a été fixée le lancement de deux missiles depuis la bande de Gaza en direction d’Israël. Les deux roquettes se sont abattues sur le territoire de la bande de Gaza. La responsabilité de la tentative de bombardement ont pris des combattants de «Brigades Nasser Salah ad-din». Dans un communiqué publié par le groupement mentionné, que le bombardement est «une réponse à une agression à l’égard de Jérusalem».

À 21:15, sur la route n ° 65, à Oum el-Fahem, les arabes lapidé israélien autobus. Sachant que dangereux de s’arrêter, le conducteur a poursuivi le voyage jusqu’au poste de police dans le Iron. À la suite de l’attaque de légères blessures a 30 ans, les israéliens.

Le jeudi 7 décembre, TSAHAL a décidé d’augmenter le nombre de soldats sur plusieurs bataillons de la Judée et de la Samarie. En outre, d’augmenter les effectifs de la police et des gardes-frontières à Jérusalem à la veille de la prière sur le mont du Temple.

— Discuter sur la page NEWSru.co.il en Facebook

Une «journée de colère»: les troubles en Judée, en Samarie et à Gaza 08.12.2017

Опубликовать в Google Plus
Опубликовать в LiveJournal
Опубликовать в Одноклассники
Dernières nouvelles en provenance d'Israël en français © 2010-2015